Edge computing & IoT

edge-computing
L'explosion de l'IoT (Internet des objets) induit une croissance exponentielle du volume de données à transiter. Près de 30 % de ces données devront être traitées en temps réel. Le cloud computing, c’est-à-dire le traitement traditionnel des données sur le cloud, ne pourra plus supporter un tel trafic. Outre le volume de données colossal que cela engendre, la transmission de données sur l'ensemble de l'internet s'avère peu sûre. La solution ? Placer une partie des données essentielles à la périphérie du réseau : c’est le principe de l’Edge computing. Stockées dans des terminaux Edge, les données restent plus proches de la source où elles sont produites et consommées et de ce fait voyagent moins. Les performances en sont accrues et la sécurité est renforcée. Apprenez-en davantage sur l'edge computing et sur les raisons pour lesquelles elle devrait faire partie de votre stratégie IoT dès aujourd'hui.

Table des matières

Edge computing : comment cela fonctionne et pourquoi vous devriez vous y intéresser

L’explosion de l’IoT (Internet des objets) induit une croissance exponentielle du volume de données à transiter. Près de 30 % de ces données devront être traitées en temps réel. Le cloud computing, c’est-à-dire le traitement traditionnel des données sur le cloud, ne pourra plus supporter un tel trafic. Outre le volume de données colossal que cela engendre, la transmission de données sur l’ensemble de l’internet s’avère peu sûre. La solution ? Placer une partie des données essentielles à la périphérie du réseau : c’est le principe de l’Edge computing. Stockées dans des terminaux Edge, les données restent plus proches de la source où elles sont produites et consommées et de ce fait voyagent moins. Les performances en sont accrues et la sécurité est renforcée. Apprenez-en davantage sur l’edge computing et sur les raisons pour lesquelles elle devrait faire partie de votre stratégie IoT dès aujourd’hui.
Le volume de données numériques mondiale explose avec l'essor de l'IoT

Qu’est-ce que l’edge computing ?

Concrètement, l’edge computing s’apparente à un réseau de petits Data Centers qui stockent et traitent les données au plus près du point de collecte des données : les capteurs.

Edge computing : des terminaux entre le cloud et les endpoints

Pour comprendre en quoi l’edge computing transforme l’IoT, il faut d’abord comprendre le parcours de votre data IoT. Elle est collectée par un capteur puis est transmise vers le core, où elle sera stockée et traitée puis renvoyée vers les endpoints, c’est-à-dire ses consommateurs (utilisateurs, mobiles). Dans ce contexte, l‘edge vient se placer entre les endpoints et le core agissant comme un filtre.

Les solutions d’informatique de périphérie vont du filtrage d’événements de base au traitement complexe de lots de données (batch processing).

Les avancées technologiques et la réduction des coûts rendent cette technologie de gestion décentralisée des données accessible à toutes les entreprises y compris aux PME. Gartner fait de l’Edge une des tendances IT qui marqueront non seulement 2021 mais les années à venir.

Edge computing : 4 avantages-clés pour l’IoT

L’edge computing est apparu pour limiter la transmission massive de données peu pertinentes vers le Cloud ou d’énormes Data Centers, apportant fluidité et réactivité grâce à une boucle de rétroaction rétrécie.

Selon Microsoft, les organisations ayant recours à l’edge computing dans le cadre de leur solution IoT tirent parti d’une meilleure connectivité et d’opérations nettement améliorées. Cette optimisation se traduit par une automatisation et une productivité optimisées.

Nous allons vous présenter les principaux atouts de l’Edge computing dans une stratégie IoT.

IoT : l'informatique en périphérie offre de nombreux avantages

1. Améliorer la sécurité de l’IoT et garantir la souveraineté des données

IoT : Sécurité et confidentialité des données sensibles

97 % des décideurs de l’IoT sont préoccupés par la sécurité de leur dispositif IoT. Et pour cause, les appareils IoT forment des passerelles vers les maisons, les lieux de travail, et les données sensibles. Ils sont une cible privilégiée pour les attaques malveillantes. Au-delà des coûts immédiats, une violation de données impacte fortement la réputation de l’entreprise.

De ce fait, de nombreux dirigeant(e)s sont réticents à l’idée de sortir leurs données sensibles des murs de leur entreprise. Avec l’Edge, les données sont stockées et les calculs sont effectués on-premises (sur site). Seuls le résultat et les données traitées sont transmis vers le cloud.

En outre, il est aujourd’hui possible de doter les terminaux Edge de plus d’intelligence afin d’optimiser encore la sécurité des systèmes. La compromission des données et d’éventuels piratages peuvent être décelés et donc contrôlés au plus tôt.

IoT : Souveraineté des données

En les stockant en périphérie plutôt que sur le cloud, les données restent dans des data-centers locaux ce qui limite les intrusions malveillantes et facilite le respect des réglementations mises en place par les états-nations.

De nombreuses lois et réglementations décrivent ce que vous pouvez faire avec les données de vos utilisateurs : où vous pouvez et ne pouvez pas les stocker mais aussi comment ces dernières peuvent être traitées. Pour l’Union Européenne, c’est la RGPD qui stipule la nature et le lieu où les données peuvent être exposées, traitées et stockées. L’enjeu est d’affermir le contrôle des utilisateurs sur leurs données personnelles.

2. Diminuer les besoins en bande passante et les coûts affiliés

L’Edge minimise les besoins en bande passante entre les capteurs et les datas centers

Grâce à l’edge computing, les données peuvent désormais être traitées à proximité de la source, ce qui nécessite moins de bande passante. En effet, plus les données sont préalablement traitées et filtrées sur des terminaux Edge, moins il y a de données à transmettre sur de longues distances. Cela évite également certains goulots d’étranglement qui pouvaient se produire occasionnellement.

47% des entreprises

déclarent que leurs opérations sont améliorées car elles ne sont plus tributaires de la bande passante Internet.

Réduire les coûts liés à la bande passante avec l’Edge computing

Au coût de la bande passante en elle-même, il faut ajouter celui de l’équipement nécessaire pour y accéder puis les coûts de stockage, d’analyse et de calcul dans le cloud. Ces coûts peuvent être significativement réduits par le traitement de la data au plus près de la source. Ce procédé est bien moins coûteux que l’envoi de données brutes sur des liaisons WAN même s’il faut prendre en compte le coût des infrastructures nécessaires à une installation Edge.

3. Compatibilité avec les systèmes propriétaires existants

Souvent, les systèmes propriétaires que les entreprises cherchent à connecter à l’IoT ne sont pas récents. C’est pourquoi ils n’offrent pas toujours d’interface compatible à l’Ethernet/IP. Il faut alors les connecter physiquement. L’Edge computing, par le fonctionnement et les qualités décrites précédemment apparaît vite comme la solution la plus adaptée. Près de la moitié des entreprises interrogées affirment que l’Edge les aide à améliorer la connectivité des anciens et nouveaux dispositifs, dans la mesure où cette technologie contribue à la traduction des protocole.

4. Réduction de la latence

Dernier avantage et non des moindres quand il est question de l’internet des objets, il s’agit des gains substantiels en matière de latence. La latence correspond au délai nécessaire pour transmettre, au travers d’un réseau, un ensemble de données de sa source à sa destination .

Il est attendu d’un IoT qu’il réponde en moins de 100 millisecondes, parfois même en moins de 10 ms. Plus la distance entre les emplacements de collecte de la data et de leurs traitements est grande, plus la latence est impactée. Là encore, la proximité de l’Edge s’avère cruciale car elle supprime le temps de latence inhérent à la transmission de données à distance.

Pour résumer

Quels sont les avantages de l’edge computing ?

  1. Réduction de la latence
  2. Sécurité des données sensibles
  3. Respect de la souveraineté et confidentialité des données personnelles
  4. Utilisation réduite de la bande passante : baisse du volume de données à transmettre et réduction des coûts
  5. Connectivité avec les systèmes propriétaires existants

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes
IoT & objet connectés

Edge computing & IoT

L’explosion de l’IoT (Internet des objets) induit une croissance exponentielle du volume de données à transiter. Près de 30 % de ces données devront être traitées en temps réel.

Le cloud computing, c’est-à-dire le traitement traditionnel des données sur le cloud, ne pourra plus supporter un tel trafic. Outre le volume de données colossal que cela engendre, la transmission de données sur l’ensemble de l’internet s’avère peu sûre. La solution ? Placer une partie des données essentielles à la périphérie du réseau : c’est le principe de l’Edge computing.

Stockées dans des terminaux Edge, les données restent plus proches de la source où elles sont produites et consommées et de ce fait voyagent moins. Les performances en sont accrues et la sécurité est renforcée.

Apprenez-en davantage sur l’edge computing et sur les raisons pour lesquelles elle devrait faire partie de votre stratégie IoT dès aujourd’hui.

Besoin d'aide pour accélérer votre projet?